Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 17:37

 

 

la bonté humaineMais que peut donc être la bonté humaine ?  Un mirage sans doute ! Et non la bonté humaine existe! Bonté divine ! Non, non, bonté humaine j’vous dis ! Ou plutôt Jacques Lecomte nous l’écrit dans son ouvrage édité par Odile Jacob. La bonté humaine tombe à pic puisque il sortait en 2012, juste à temps pour fêter le tricentenaire de Rousseau, le philosophe de la bonté naturelle de l’homme. Comme quoi, rien ne se fait vraiment au hasard.

 

La bonté est une prédisposition de  l’être humain, bien plus marquée que sa prédisposition à la violence. Qui l’eut cru ?  Et pourtant, ce début de troisième millénaire ont montré que l’altruisme, la générosité, l’empathie ( à la base de la médiation) sont des aptitudes bien développées chez l’espèce humaine.  

 

Cette bonne nouvelle nous vient de la neuroscience qui  est en mesure de prouver, avec des outils d’enquête de dernier cri, que  la zone de récompense du cerveau est activée lorsque l’on fait preuve de bonté, d’empathie, d’altruisme ou de générosité.

 

Comme l’auteur le rappelle dans une émission de France inter datant de mai 2012, le XXe siècle nous a habitués à penser que la psychologie humaine cachait de sombres et maléfiques sentiments…Que nenni ! Oui, oui, bien sûr, nous sommes habités par la violence, mais celle-ci n’est pas du tout fondamentale dans la vie de notre espèce, elle ne fait pas partie de notre essence, alors que la bonté, oui.

 

  Mais qu’est-ce que c’est alors que la bonté. Voici la définition de l’auteur  (tirée de l’émission « La tête au carré du 14 mai 2012) : "La bonté est l’aptitude générale de l’individu reposant sur une considération  positive d’autrui (facette cognitive, mentale), sur une propension à l’empathie (facette émotionnelle), et qui s’exprime sous forme d’actes altruistes (facette comportementale)." Il  précise qu’une harmonie entre ces trois facettes est nécessaire pour parler de bonté.

 

 

Alors toute cette violence que l'on voit partout?  Un effet d'optique? Non, la violence existe bel et bien. Elle est une des réponses possibles à un manque. C’est ce que nous dit le chercheur en neurosciences Daniel Favre.

 

L’individu nait avec une double motivation  de sécurisation et de découverte. Si l’individu souffre d’un manque d’affection, d’un besoin de sécurisation insatisfait, alors il va rechercher à combler ce vide, par les drogues, par exemple, mais aussi par la violence. Mais pas de déterminisme puisque cette addiction à la violence peut être endiguée, à condition de la comprendre.

 

Et si vous ne croyez toujours pas à la bonté humaine, c’est que vous regardez trop la télé ! Car, comme le dit Jacques Lecomte, les médias relayent bien plus les actes de violence (avérés ou imaginaires) que les actes de bonté, qui sont pourtant bien plus nombreux que l’on  pense!

Partager cet article

Repost 0
Published by Lola Gazounaud - dans nature humaine
commenter cet article

commentaires

Présentation

Profil

  • Lola Gazounaud
  • Je suis étudiante en langue & civilisation arabe à Paris. Passionnée de l'espace méditerranéen, je rassemble les connaissances me permettant de mieux appréhender cette région du monde.
  • Je suis étudiante en langue & civilisation arabe à Paris. Passionnée de l'espace méditerranéen, je rassemble les connaissances me permettant de mieux appréhender cette région du monde.

Recherche